Kinésiologie

Edukinésiologie – Brain Gym

L’Edu-Kinésiologie ou Kinésiologie pour Apprendre a pour but l’amélioration des situations d’acquisition intellectuelle ou motrice.

Toutes les étapes de la vie sont concernées : de l’enfant qui commence à marcher, lire ou écrire, à l’adulte qui apprend à conduire, se recycle professionnellement, gère un emploi du temps surchargé ou prépare une compétition, les situations d’apprentissage sont fréquentes.

Lors des passages difficiles, telle la rééducation de traumatismes ou la récupération suite à des interventions chirurgicales, les stress émotionnels spécifiques viennent s’ajouter à ceux  existants déjà et responsables des états dyslexiques fonctionnels. (voir pb de communication par le corps calleux entre les 2 hémisphères : soit car trop larges ou des ectopies/ masses/ surplus de connexions neuronales, d’où plus de temps à traiter, et particularité dans le chromosome 6)

Les difficultés d’apprentissage sont souvent le résultat d’une séparation des fonctions attribuées aux deux hémisphères cérébraux.

Selon les recherches de Sperry (1980)

Les deux hémisphères cérébraux ont des spécificités et des fonctionnements très différents. Ils sont reliés par un réseau de connexions très dense, le corps calleux.

Pour un fonctionnement optimal du cerveau, les deux hémisphères doivent coopérer.

Si ce n’est pas le cas, il y a un manque de coordination et de synchronisation des deux hémisphères qui se manifestent par des inversions de syllabes en parlant, de lettres ou de chiffres en écrivant ou des pertes partielles et provisoires des facultés cérébrales et du sens de l’orientation.

Le dénominateur commun est un mal-être dans une situation d’apprentissage spécifique ou dans une recherche d’excellence dans les domaines corporel et intellectuel.

En situation de stress les symptômes sont identique aux troubles des personnes présentant des Dys... (praxie, orthographie, calculie, …)

Le but du kinésiologue est d’enlever le stress qui aggrave la communication entre les 2 hémisphère, lui redonner ses facultés, son autonomie, son pouvoir de choix.

Le cerveau fonctionne de manière tri-dimensionnelle, ces trois dimensions mettent en relation permanentes le néo-cortex (deux hémisphères cérébraux divisés en plusieurs lobes), le système limbique (lien avec l’ACI – Amygdale et hypocampe) ou cerveau moyen et le tronc cérébral ou cerveau reptilien (focalisation et copréhension, Av-Ar).

En cas de stress (corporel, émotionnel, chimique), la capacité d’utiliser simultanément ces trois dimensions est diminuée.

La Kinésiologie pour Apprendre propose

De rétablir la circulation énergétique entre les différentes parties au moyen de mouvements.

D’activer au niveau corporel ces dimensions afin de stimuler les zones correspondantes du cerveau et favoriser leur intégration.

Ces mouvements (de Brain Gym) peuvent s’intégrer dans une séance de kinésiologie, de kinésithérapie, ou  d’orthophonie, ou de n’importe quelle technique d’éducation ou de rééducation. Dans ce cas, on cherche par test musculaire quels sont les mouvements qui vont permettre de corriger le stress lié à l’objectif.

Les exercices de Brain Gym peuvent être:

  • rajouté dans mes propositions d’ancrages (« travail à la maison » en fin de séance pour ancrer l’objectif positif et les corrections réalisées).
  • effectués dans le cadre d’une auto-équilibration avant d’entreprendre une tâche précise.

L’Edu-Kinésiologie permet de faciliter l’apprentissage, mais ne se substitue pas aux enseignants (qui font très bien leur travail dans les écoles, ni aux orthophonistes, ni aux autres professionnels de I ‘éducation.) L’Edu-Kinésiologie aide à libérer L’état émotionnel pour que les personnes récupèrent leur potentiel énergétique vital pour profiter de l’enseignement prodigué mais aussi pour améliorer la préparation à bien d’autre moment de la vie (préparation d’examen, d’épreuve sportive, de présentation face au public, …)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.